lundi 3 janvier 2011

Mi casa es su casa…

mexique_03_janvier_2011-1139

Journée de transport hier, on a quitté Mexico city avec un autobus direct pour Xalapa. Après 5 heures de route à travers le désert mexicain, nous sommes arrivés à Xalapa au terminus d'autobus. J'ai attendu avec Véro l'arrivée du directeur de son école de Langue pour l'amener dans sa famille. Avant de reprendre la route vers Jalcomolco à 30 km de là. Après 60 minutes d'attentes, Eugeno arrive. Son aide fut très appréciée, car j'ai pu apprendre que de ce terminus, il n'y avait que le Taxi pour se rendre à Jalcomolco (à 350 pesos) alors que près de la maison où Véro sera hébergé, je peux prendre un autobus local pour 24 pesos. Économie de voyage, j'opte pour l'autobus et je prolonge mon précieux temps avec Véro (que voulez-vous, l'amour…).

Je quitte Xalapa à 20 h, l'autobus a pris 1 h 30 pour couvrir les 30 km. Vive les trajets d'autobus de ville. Une fois arrivé au village, je suis débarqué à la Parque Central où une grande fête avait lieu. On inaugurait le nouveau Maire du village. Moment important pour la population d'ici, car le maire est contre la construction des barrages sur la rivière Antigua. Il y a présentement plus de 5 projets de construction qui menacent les sections d'eau vive exploitée intensément par les compagnies de Rafting de Jalcomolco (principale industrie touristique du village). Allez voir l'épisode #??? de Current pour en savoir plus.

Une fois débarqué, j'ai pour mission de trouver la maison que Katia et Alexis ont louée. Sacs sur le dos, j'ai marché 2 coins de rue avant de voir Alexis, assis les marches, qui attendais impatiemment mon arrivé. Ça fait chaud au coeur. Surtout que la première chose qu'il m'a demandée, c'est si j'avais reçu leur message et que je leur avais retiré des pesos au Guichet automatique en ville. Depuis le matin, Katia et lui n'avaient plus que 8 pesos en poche, soit moins de 1 dollar, pour se nourrir et se déplacer. Finalement, était-il vraiment si heureux de me voir?

Dodo sous la cacophonie de la fête et ce matin, revente des animaux sur l'humain pour nous réveiller : Hurlement des coqs dès 5:00, chants d'oiseaux et course d'iguanes sur le toit de la maison. On déjeune chez les « Juices Ladies », une table sur le bord de la rue où des femmes nous servent une sandwich déjeunée de gros format et un litre de smoothies pour 42 pesos. La portion est trop grosse pour moi, demain je partage avec quelqu'un! Moins de 2 $ pour manger, je ne pense même pas à me faire à déjeuner.

On a un rendez-vous à 8 h avec un pagayeur local, Carlos, pour aller faire la section Pescados, 3 heures de classe II-III+, le niveau d'eau est un peu bas, mais c'est tellement plaisant de retourner dans son kayak. Je pagaie le gros Vilain pour le voyage. Je devrais être en mesure de faire une comparaison avec le Vilain S après une couple de descentes. Pour ceux que ça intéresse bien sûr.

Petit diner léger et recherche d'un café internet à connexion sans fil (sinon à quoi sert de trainer un portable si l’on va toujours sur des ordinateurs fixes…).

[gallery]


- Patrick Levesque

Réactions :

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire