lundi 19 novembre 2012

Modifie ta pagaie démontable pour la rendre plus près de la réalité.


(english version below)

Lorsque vous êtes engagé dans une descente de classe V et vous avez cassé une pagaie, il y a une chose que vous espérez en assemblant votre pagaie de secours. Que celle-ci n’interfère pas avec votre confiance pour le reste de la descente. Vous ne voulez vraiment pas pagayer avec une pagaie qui vous donne un mauvais sentiment sur la rivière.

Lorsque vous achetez une pagaie, vous voulez la meilleure sensation pour l’usage que vous en faites. C’est donc dire que vous voulez la même chose pour votre plan de secours. Investir dans une 4 pièces décentes, l’une que vous vous sentirez en confiance pour descendre la rivière, et qui ne servira pas seulement à survivre. Notre équipement finira toujours par faiblir ou se briser, ce n’est qu’une question de temps, mais cela ne signifie pas qu’un bris d’équipement ruine notre bon temps sur la rivière !

J’ai une bonne vielle « break-a-part » que j’utilise rarement (en fait, la seule fois dans les dernières années où j’ai dû utiliser une 4 pièces, c’est quand nous avons décidé qu’une pour tout le groupe serait suffisante et que la mienne est restée bien à l’abri dans la voiture. Merci Murphy de me rappeler de me mêler de mon propre matériel ! Il s’agit d’un prototype d’une société qui n’existe plus, mais la conception est bonne et elle fait toujours le travail très bien ! Elle est en carbone, bien raide, et la surface de la pâle est grande et puissante. Le seul problème avec elle, c’est que les joints sont lâches, comme la majorité des 4 pièces qu’utilisent les pagayeurs.

Tout l’été, je me suis dit qu’il y a un moyen pas cher et facile à résoudre mon problème. Et ça a pris l’arrivée de l’automne pour que je m’active.

J’ai ajouté à mon kit de réparation , 4 serre-joints de plomberie [en fait, j'en ai besoin que de 3, mais un en supplément est toujours bon].

En les mettant sur ma pagaie, j’ai pu réduire le jeu d’environ 90 %, pas mal pour 5 $ de matériel.

Attention à ne pas trop serrer, car vous pouvez craquer le manche.
J’espère que vous appréciez les conseils, si vous avez une meilleure idée, peu chère et facile à réaliser sur la rivière, faites-le-moi savoir !

Patrick


Fine tune your “take-a-part” closest to the real thing.

When you’re committed in a class V run and you broke a paddle, there’s one thing you hope for has you assemble your spare. That your Break-down paddle won’t interfere with your confidence for the rest of the run. You really don’t want to paddle with a stick that give you a wrong feeling on the river.
When you buy a paddle, you want the best feeling for the job. That’s mean you want the same thing for your back-up plan. Invest for a decent 4 pieces, one that you will feel confident to go down the river, not just survive it. Our equipment will fail, it’s always a matter of time, but it doesn’t mean it has to fail our run!

I have a good old break-a-part that I rarely use (actually, the only time in the recent year where I had to use a 4 pieces, it’s when we decide that one for the group would be enough and that I left mine in my car, murphy’s law thank you to remind me to mind my own gear!). It’s a prototype from a paddle company that no longer exist but the design is good and it’s still does the job really well! It’s in full carbon, it is really stiff and the blade surface are big and powerful. The only problem with it, it’s that the joint are loose, like a lot of 4 pieces that paddlers use.

All summer, I told myself there’s a cheap and easy way to fix my problem. So today, I decided to do something about it and here it is.

I add to my repair kit 4 hose clamp (I actually need 3 but an extra is always good).


By putting those on my paddle I was able to reduce the loosen by around 90%, not to bad for 5$ of hardware.

Be careful not to over tighten it, since you can crack the shaft.

Hope you enjoy the tips, if you have a better, cheap and easy to achieve the fix on the river, let me know!

Patrick
Réactions :

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire